Francique

Le francique, aussi appelé platt, est une langue germanique qui comprend différents dialectes de part et d'autre de la frontière luxembougeoise.
 
dialectes: Dans l'Etat français, on distingue communément le francique mosellan et le francique rhénan.
 
I. Vitalité


Facteur 7: Politiques linguistiques institutionnelles et gouvernementales  (1. assimilation forcée)

La langue dominante, le français, est la seule langue officielle.
Le francique fait partie des 23 langues régionales et minorisées, parlées sur le territoire français métropolitain et reconnues par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLF).
 
Facteur 9: Facteur 9: quantité et qualité de documentation
Il existe au moins une grammaire (Christophory 1979) et plusieurs dictionnaires (francique-français-allemand). 
 
II. Bibliographie

  • Christophory, J. 1979. Nous parlons Luxembourgeois (grammaire), imprimerie Bourg-Bourger, Luxembourg.

  • Corpus de la parole, article 'Francique de Moselle'.

  • Follman, M. 1926. Wörterbuch der Deutsch-lothringischen Mundarten (dictionnaire allemand-francique), Metz.

  • Gautier, G. 1980. ‘Moselle Mosaïque’, revue Pourquoi ?, revue de l’éducation permanente n°156, rue Récamier, paris cedex 07, 19-28.
  • Gewan (revue). 1983. Dossier Platt : « Déng Sprooch as schéin », Association ‘Wéi laang nach ?’ (éd.), Thionville.
  • Hoffmann, F. 1970. Franzosisch, Deutsch, Luxemburgisch, Europäische Gemeinschaft, Bonn.
  • Laumesfeld, D. 1996. La Lorraine francique. Culture mosaïque et dissidence linguistique, Paris: L’Harmattan.
  • Laumesfelt, D. 1991. ‘Land der tausend Grenzen (Der fränkische Sprach und Kulturraum, Völker, Migrationbewegungen, Durchzugsgebiete, Sprache)’, Unter Europäern, Die andere Kultur, editions Hempel Verlag, 95-108.
  • Laumesfelt, D. 1988. ‘Esquisse du multilinguisme mosellan: langues et cultures régionales/ immigrées et ouvrières/paysannes’, Langage et Société 44, 33-51.
  • Laumesfeld D., Schrobiltgen G., Pohlman M. et Rewenig G. 1983. ‘Le francique, un espace géolinguistique au Coeur de l’Europe’, Actes des deuxièmes rencontres Europe-Méditerranée, éditions Fol et centre national culturel de la ligue de l’enseignement.
  • Laumesfeld D. ? La diglossie en Lorraine luxembourgeophone, Pratiques/Idéologies, Paris V La Sorbonne sous la direction de L.J. Calvet.
  • Peter, M. 1963. Die Lothringischen Mundarten, Sarrebrück, Steyler Verlag (thèse de doctorat).
  • Philipp, M. et al. 1977. Atlas linguistique et ethnographique de la Lorraine germanophone, éditions du CNRS, Paris, tome 1.
  • Pitz, M. 2005. 'Géolinguistique ou linguistique des variétés ?, L’exemple de la Lorraine dite « francique »', Marges Linguistiques 10.
  • Rinnen, H. et reuland, W. 1980. Dictionnaire français-luxembourgeois, imprimerie Saint-Paul, Luxembourg, 1980.
  • Rispail, M. 1984. ‘Le francique’, Par les langues de France, H. Giordan (éd.), éditions du centre Pompidou et du CNRS, tome 1, 40-46.
  • Rispail, M. 1995. ‘Le Francique, c’est quoi ?’, Jalons pour une Europe des langues, revue de linguistique et de didactique des langues n°11, Université Stendhal de Grenoble.
  • Toussaint, M. 1995. La frontière linguistique en Lorraine, A. et J. Picard (éd.), Paris.

 
... voir aussi la bibliographie des sites ressources sur les langues en danger et des travaux universitaires sur les langues en danger.