Berbère

Signer: 
value
Signature: 
M. Jouitteau

Depuis sa reconnaissance comme langue co-officielle par l'Etat marocain dans l'article V de sa constitution en 2011, et selon la définintion du rapport Cerquiglini (1999) et de la DGLFLF, le berbère est sorti de l'inventaire des langues de France.

 

I. Vitalité

La langue berbère est enseignée à L'INALCO.

Le berbère, mais aussi le couchitique, l'omotique, le sémitique et le tachadique font l'objet d'un projet universitaire de construction d'une banque de données en ligne: CORPAFROAS.

 

II. Bibliographie

- la DGLF fournit pour le berbère une liste de références de dictionnaires, grammaires et méthodes d'apprentissage (les langues de France > ressources > berbère).

  • Chaker, S. & Caubet, D. 1996. La négation en berbère et en arabe maghrébin, L'Harmattan, Paris.
  • Corpus de la parole, article 'berbère'.
  • Galand, L. 1977 - Continuité et renouvellement d'un système verbal : le cas du berbère, BSLP, 82/1.
  • Galand, L.1994 - La négation en berbère, Mas-Gellas, n.s., 6, p. 169-181.
    Kossman, M. 1989 - Le prétérit négatif en berbère, Etudes et documents berbères, 6, p. 19-29.
  • Leguil, A. 1987 - Structures prédicatives en berbère, Thèse de Doctorat d'Etat, Université de Paris-III, 3 tomes.
  • Mettouchi, A. 2010. 'Face à la disparition de nombreuses langues, il est urgent pour le linguiste d'en établir des descriptions', Têtes Chercheuses  n°12, p. 11.
  • Mettouchi, A. 1995 - Aspect et négation. Recherche d’invariants et étude énonciative de l’incidence de la modalité négative sur l’aspect en berbère (kabyle), Thèse pour le doctorat (nouveau régime), Université de Paris-III.
  • Penchoen, Th. G. 1973/a - Etude syntaxique d'un parler berbère (Aït Frah de l'Aurès), Napoli (= Studi Magrebini V).
  • Penchoen, Th. G. 1973/b - Tamazight of the Ayt Ndhir, Los Angeles, Undena Publications.
  • Picard, A. 1957. 'Du prétérit intensif en Berbère', Mémorial André Basset, Maisoneuve, Paris, 107-120.