LSF

La langue des signes française (LSF) est une langue à part entière. Il est important de la distinguer du français signé, qui sert à interragir avec des entendant.e.s qui ne connaissent pas la syntaxe de la langue des signes. Le français signé calque l'ordre des mots du français oral, alors que la langue des signes a un ordre des mots qui lui est propre.
 
Classification linguistique:
La vieille langue des signes française est signalée pour la première fois par l'abbé de l'Epée, à la fin du XVII° dans les communautés sourdes parisiennes. Cette variété influente a donné plusieurs langues: la langue signée française (LSF), mais aussi la langue des signes du Québec, de l'irlandais, du Mexique, de Russie, du Brésil, des Pays-Bas, la langue des signes espagnole, flamande ou franco-belge. Aux Etats-Unis, où Laurent Leclerc l'a enseignée, la LSF a évolué en langue des signes américaine (ASL), qui elle-même a donné naissance à des variétés proches en thailande, au Kenya, aux Philippines et en Malaisie.
En raison de cette histoire sociolinguistique, les signant.e.s LSF peuvent avoir une facilité d'intercompréhension avec des signant.e.s des pays lointains cités ci-dessus. Cette intercompréhension ne découle pas de ce que les langues signées seraient plus simples, plus universelles ou plus transparentes que les langues orales. Elle découle tout simplement du fait que ces variétés sont les dialectes d'une même langue d'origine. Les autres langues signées du monde sont typologiquement nettement différenciées.
 
Dialectalisation:
La LSF a au moins un dialecte connu: La langue des signes de Marseille qui compte 1000 locuteurs entre Marseille, Toulon, La Ciotat, et Salon de Provence (Sallagooty 1975). Ce dialecte est aussi pratiqué au Togo. D'autre dialectes sont sous-documentés:
 
des dialectes de Metz ou de Nancy, par exemple, on ne sait rien ; sinon qu’ils existent, et ont chez les sourds la réputation d’être fort éloignés de ce qui se pratique à Paris.” (Delaporte 2005 :130)
 
La langue des signes de Lyons est peu intelligible à partir de la langue des signes française, et il se pourrait qu'elle n'en soit pas un dialecte.
 
I. Vitalité
 
Facteur 2: Nombre absolu de locuteurs
Selon ethnologue (2009), qui cite Van Cleve (1986), la langue des signes française compte 50.000 à 100.000 locuteurs en France.
 
Facteur 7: Politiques linguistiques institutionnelles et gouvernementales  (1. assimilation forcée)
La langue dominante, le français oral, est la seule langue officielle.
La langue des signes française (LSF) est reconnue comme une langue de France par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF).
 
II. Bibliographie

  • Corpus de la parole, article 'Langue des signes française (LSF)'.
  • Cuxac, Ch. 2000. La langue des signes française!: les voies de l’iconicité, Paris, Ophrys.
  • Cuxac, Ch. 1983. Le langage des sourds. Paris : Payot.
  • Delaporte, Y. 2004a. ‘Deux siècles d’histoire de la langue des signes française : les tendances évolutives’, Silexicales, 4, pp. 131-151 : Linguistique de la langue des signes française: recherches actuelles [Actes du colloque de Villeneuve d’Ascq].
  • Delaporte, Y. 2002b. ‘La question étymologique en langue des signes : méthodes de recherche’, Actes des Journées d’études de l’Association de recherches interdisciplinaires en langue des signes, http://www.multimania.com/arils.
  • Delaporte, Y. Dictionnaire étymologique et historique de la langue des signes, Origine et évolution de 1200 signes : ce dictionnaire étymologique, le premier au monde consacré à une langue gestuelle, part à la recherche de la genèse des signes et retrace toutes les étapes de leur évolution, Publié avec le soutien du Centre national du livre. Éditions du Fox, lien.
  • Delaporte, Y. 2005. 'La variation régionale en langue des signes française', Marges Linguistiques 10.
  • Delaporte, Y. 2005b. ‘Signes de numération dans les institutions pour enfants sourds : une énigme ethnolinguistique’, communication aux Journées d’études de l’ARILS, novembre 2000 (Actes non publiés), http://www.2-as.org [Rubrique « Recherches »].
  • Delaporte, Y. 2005c. Origine et évolution des termes pour désigner les mois en langue des signes française, http://asso.proxiland.fr/sitcom [Rubrique « La langue des signes, hier et aujourd’hui »].
  • Dictionnaire collaboratif de LSF, wiki.
  • Dictionnaires vidéo de LSF: Dico L.S.F. et Sematos.eu
  • Girod, M. & al. 1997. La langue des signes. Dictionnaire bilingue LSF / français. Vincennes : Éditions IVT.
  • Groupe de recherche sur le langage gestuel. 1982. Les mains qui parlent. Éléments de vocabulaire de la langue des signes. Poitiers.

  • Hugounenq, H. 2005. 'Le statut politique de la langue des signes, Éléments de réflexion sur la perception du bilinguisme en France', Marges Linguistiques 10.
  • Oléron, P. 1974. Éléments de répertoire du langage gestuel des sourds-muets. Paris : Éditions du CNRS.
  • Oléron, P. 1978. Le langage gestuel des sourds : syntaxe et communication. Paris : Éditions du CNRS.
  • Pfau, R. & M. Steinbach 2006. 'Modality-independent and modality-specific aspects of grammaticalization in sign languages', Linguistics in Potsdam 24, 3-98. pdf.
  • Ravent, A. & Page, M.-J. 1984. Des mains pour le dire, Répertoire de vocabulaire de signes gestuels. Le Puy : Institut médico-pédagogique pour jeunes sourds.
  • Van Cleve, J. (éd.) 1986. Encyclopedia of Deaf people and deafness. Washington, D.C.: Gallaudet University.

... voir aussi la bibliographie des sites ressources sur les langues en danger et des travaux universitaires sur les langues en danger.
 
Sur la typologie des langues des signes, on pourra consulter différentes études:

  • Aronoff, Mark, Meir, Irit & Wendy Sandler 2005. 'The Paradox of Sign Language Morphology', Language 81 (2), 301–344.
  • Boyes Braem, P. & R. Sutton-Spence (éd.) 2001. The hands are the head of the mouth: The mouth as articulator in sign languages. Hamburg: Signum.
  • Branson, J., D. Miller, & I G. Marsaja. 1996. 'Everyone here speaks sign language, too: a deaf village in Bali, Indonesia', C. Lucas (éd.): Multicultural aspects of sociolinguistics in deaf communities. Washington, Gallaudet University Press, p. 39–5.
  • Deuchar, Margaret 1987. 'Sign languages as creoles and Chomsky's notion of Universal Grammar', Essays in honor of Noam Chomsky, 81–91. New York: Falmer.
  • Emmorey, Karen; & Lane, Harlan L. (éds.). 2000 'The signs of language revisited: An anthology to honor Ursula Bellugi and Edward Klima', Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum Associates. ISBN 0-8058-3246-7.
  • Fischer, Susan D. 1974. 'Sign language and linguistic universals.' Actes du Colloque franco-allemand de grammaire générative, 2.187-204. Tübingen: Niemeyer.
  • Fischer, Susan D. 1978. 'Sign languages and creoles', Siple 1978:309–31.
  • Frishberg, Nancy 1987. 'Ghanaian Sign Language', Cleve, J. Van (éd.), Gallaudet encyclopaedia of deaf people and deafness. New York: McGraw-Gill Book Company.
  • Goldin-Meadow, Susan, 2003. The Resilience of Language: What Gesture Creation in Deaf Children Can Tell Us About How All Children Learn Language, Psychology Press, a subsidiary of Taylor & Francis, New York, 2003.
  • Kamei, Nobutaka 2004. 'The Sign Languages of Africa', Journal of African Studies (Japan Association for African Studies) vol.64, Mars 2004. [NOTE: Kamei lists 23 African sign languages in this article].
  • Kegl, Judy 1994. 'The Nicaraguan Sign Language Project: An Overview.' Signpost 7:1.24–31.
  • Kegl, Judy, Senghas A., Coppola M. 1999. 'Creation through contact: Sign language emergence and sign language change in Nicaragua.', M. DeGraff (éd), Comparative Grammatical Change: The Intersection of Language Acquisistion, Creole Genesis, and Diachronic Syntax, p. 179–237. Cambridge, MA: MIT Press.
  • Kegl, Judy 2004. 'Language Emergence in a Language-Ready Brain: Acquisition Issues', Jenkins, Lyle, (ed), Biolinguistics and the Evolution of Language. John Benjamins.
  • Kendon, Adam. 1988. Sign Languages of Aboriginal Australia: Cultural, Semiotic and Communicative Perspectives. Cambridge: Cambridge University Press.
  • Madell, Samantha 1998. Warlpiri Sign Language and Auslan - A Comparison. M.A. Thesis, Macquarie University, Sydney, Australia.
  • Nakamura, Karen 1995. About American Sign Language. Deaf Resourec Library, Yale University.
  • Newman, A. J., et al. 2002. 'A Critical Period for Right Hemisphere Recruitment in American Sign Language Processing', Nature Neuroscience 5: 76–80.
  • O'Reilly, S. 2005. Indigenous Sign Language and Culture; the interpreting and access needs of Deaf people who are of Aboriginal and/or Torres Strait Islander in Far North Queensland. Sponsored by ASLIA, the Australian Sign Language Interpreters Association.
  • Padden, Carol; & Humphries, Tom. 1988. Deaf in America: Voices from a culture. Cambridge, MA: Harvard University Press.
  • Poizner, Howard; Klima, Edward S.; & Bellugi, Ursula. 1987. What the hands reveal about the brain. Cambridge, MA: MIT Press.
  • Sandler, Wendy 2003. Sign Language Phonology, William Frawley (Ed.), The Oxford International Encyclopedia of Linguistics.
  • Sandler, Wendy; & Lillo-Martin, Diane. 2001. 'Natural sign languages', M. Aronoff & J. Rees-Miller (éds.), Handbook of linguistics (p. 533–562). Malden, MA: Blackwell Publishers.
  • Sandler, Wendy; & Lillo-Martin, Diane. 2006. Sign Language and Linguistic Universals. Cambridge: Cambridge University Press
  • Stiles-Davis, Joan; Kritchevsky, Mark; & Bellugi, Ursula (éds.). 1988. 'Spatial cognition: Brain bases and development', Hillsdale, NJ: L. Erlbaum Associates.
  • Stokoe, William C. 1960, 1978. 'Sign language structure: An outline of the visual communication systems of the American deaf', Studies in linguistics, Occasional papers, No. 8, Dept. of Anthropology and Linguistics, University of Buffalo. 2d ed., Silver Spring: Md: Linstok Press.
  • Stokoe, William C. 1974. 'Classification and description of sign languages', Current Trends in Linguistics 12, 345–71.
  • Thompson, R., K. Emmorey & R. Kluender 2006. 'The relationship between eye gaze and verb agreement in American Sign Language: an eye-tracking study', Natural Language & Linguistic Theory 24, 571-604.
  • Valli, Clayton, Ceil Lucas, and Kristin Mulrooney. 2005. Linguistics of American Sign Language: An Introduction. 4th Ed. Washington, DC: Gallaudet University Press.
  • Van Deusen-Phillips S.B., Goldin-Meadow S., Miller P.J., 2001. 'Enacting Stories, Seeing Worlds: Similarities and Differences in the Cross-Cultural Narrative Development of Linguistically Isolated Deaf Children', Human Development, Vol. 44, No. 6.
  • Wittmann, Henri 1980. 'Intonation in glottogenesis', Linda R. Waugh & Cornelius H. van Schooneveld (éds.), The melody of language: Festschrift Dwight L. Bolinger, Baltimore: University Park Press, 315–29.
  • Wittmann, Henri 1991. 'Classification linguistique des langues signées non vocalement', Revue québécoise de linguistique théorique et appliquée 10:1.215–88.