Caac

Le caac est aussi appelé langue de pouébo, caaàc ou moenebeng (code [MSQ]).

aire linguistique: Le caac est parlé à Pouébo, dans l'aire coutumière Hoot ma Waap, sur la côte Nord-Est de Grande-Terre en Nouvelle Calédonie.
dialectes: Les dialectes connus du caac sont: le pouébo (pwebo) et le caawac, parlé à La conception (St-Louis).

 
I. Vitalité
 
Facteur 2: Nombre absolu de locuteurs
Corpus de la parole donne 1050 locuteurs, dont 468 hors de la zone traditionnelle d’implantation, un tiers des locuteurs résidant à Nouméa-Paita-Mont-Dore.
Les autres estimations sont de 500 (Leenhardt 1946), 650 (Rivierre 1982), 750 (Ethnologue 1996-1999, selon les données de SIL 1982), et 890 selon le recensement ITSEE de 1996.
 
Facteur 6: Matériel pédagogique et accès à l'écrit
"Le caac a été enseigné dans l’école populaire kanak qui a fonctionné à Pouébo pendant quelques années. Quelques heures mensuelles sont dispensées au collège privé Hypolithe Bonou de Pouébo." (Corpus de la parole)
 
II. Bibliographie

  • Corpus de la parole, article 'caac'.
  • Ethnologue 1996-1999. 'New Caledonia', Ethnologue, 13e édition, Dallas (Texas), Barbara F. Grimes Editor, SIL International.
  • Haudricourt, A.-G. 1962. 'L’importance de la langue de Pouébo pour la grammaire comparée des langues en Nouvelle-Calédonie', Te Reo 5, Auckland, 30-31.
  • Hollyman K. J. 1962. 'Première esquisse de la phonologie du Caaqac, Pouébo, Nouvelle-Calédonie', Te Reo 5, Auckland (Proceedings of the Linguistic Society of New Zealand), 41-51.
  • Hollyman K. J. 1974. 'De l’importance et de la valeur des premiers documents européens : enquêtes en Nouvelle-Calédonie et aux Loyalty', G. Manessy et J. M. C. Thomas (éds.), Les langues sans tradition écrite. Méthodes d’enquête et de description Actes du Colloque International du CNRS (Nice, 28 juin-2 juillet 1971), Paris, SELAF (Numéros spéciaux 3), 109-124.
  • Hollyman K. J. 1981. 'La buse et l’hirondelle, un conte en caaàc d’il y a 120 ans', J. Hollyman et A. Pawley (éds.), Studies in Pacific Languages & Cultures In honour of Bruce Biggs, Auckland, Linguistic Society of New Zealand, 345-359.
  • Hollyman K. J.  1991. 'Personalised and non-personalised possession. Final consonants in Kumak and other languages of Far Northern New Caledonia',  R. Blust (éd.), Currents in Pacific Linguistics. Papers in Austronesian Languages and ethnolinguistics in honour of G.W. Grace, Canberra, The Australian National University, (Pacific Linguistics C 117), 145-154.
  • Hollyman K. J.  1999. Etudes sur les langues du Nord de la Nouvelle-Calédonie, Paris, Peeters-SELAF (Langues et Cultures du Pacifique 13).