Inventaire des langues minorisées

Signature: 
B. Coyos

Les langues parlées dans l'Etat français sont multiples. 

Il y a bien sur les langues parlées en métropole, langues d'oc ou d'oïl, germaniques ou celtiques, mais aussi une langue non-indoeuropéenne comme le basque ou une langue signée comme la langue des signes française. Les langues des DOM-TOMs comprennent aussi différents créoles et langues amérindiennes ou canaques, sans oublier les langues non-territoriales et les langues d'immigration.

 

Toutes ces langues sont listées ci-dessous, suivant leur aire géographique suivant la partition suivante:

 

 
I. Langues de l'hexagone
Les langues minorisées de métropole sont parfois dites 'régionales'. Cette appellation est des plus étranges, car elle semble induire que d'autres langues ne le seraient pas, or toutes les langues du monde sont parlées dans une région donnée.
Les langues parlées en métropole dans l'Etat français sont listées ci-dessous par ordre alphabétique (voir aussi le classement par famille de langues):
 

 
Les langues de l'Etat français ne sont en outre pas toutes des langues de la métropole. Elles comprennent aussi les langues des départements français d'Outremer.
 
II. DOM-TOM
 
Les langues des départements et territoires français d'Outremer sont parlées dans la zone caraïbe, sur l'île de la Réunion, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française, dans les îles Australes, sur les îles Wallis et Futuna, et à Mayotte.
 
II.1. Zone caraïbe :

Créoles Caribéens à base lexicale française:

Créoles bushinenge de Guyane (à base lexicale anglo-portugaise):

Langues amérindiennes de Guyane:

Langue Austronésienne Malayo Polynésienne:

  • Javanais Caribéen

 
II.2. Réunion
 

 
II.3. Nouvelle Calédonie :
 

 
Vingt-huit langues canaques sont parlées en Nouvelles Calédonie (carte):
 
II.3.1. Grande terre :

 
II.3.2. Iles Loyauté :
 

 
II.3.3. Ile Belep

 
II.4. Polynésie française :

 
II.5. Langues des Iles Australes :

  • Langue de Ra’ivavae
  • Langue de Rapa
  • Langue de Ruturu

 
II.6. Iles Wallis et Futuna :

 
II.7. Mayotte :

 
III. Langues non-territoriales:
 
Certaines langues sont dites 'non-territoriales'. Ce terme signifie soit que ces langues ne sont pas attachées à un territoire donné, comme dans le cas des langues parlées par des populations nomades, soit que leur variation dialectale est attachée à une géographie externe à l'Etat français (par exemple, les dialectes du berbère parlés dans l'Etat français sont les dialectes du berbère attachés à des zones géographiques du nord de l'Afrique).
Ces langues non-territoriales sont, principalement:

 
IV. Langues d'immigration: